Accueil > Groupes départementaux > Compte-rendu de la réunion du 17 mai 2003

Compte-rendu de la réunion du 17 mai 2003

dimanche 18 mai 2003, par Patrick Carpentier

Ordre du jour :
Présentation de la classe de Gaëlle
Les devoirs : garde-fous

Présents : GD60 et GD80

  • Anne Rabu
  • Giovanni Cammeli
  • P Carpentier
  • Veronique Feutelais
  • Alain Bermond et Valérie
  • Patrick Bermond
  • Gaëlle Véru
  • Marijo Nauwwinck
  • Marie-Jo Francomme
  • Frantz Orjollet
  • Catherine Pattinier
  • Dominique Mauvais

1. présentation de la classe de Gaëlle

19 CM2
2 non lecteurs dont 1 qui a fait de gros progrès qui iront en SEGPA l’an prochain

  • institutions mises en place.
    • Conseil 1h
    • 1 "Quoi de Neuf ," 2 fois par semaine, pas très satisfaisant pour moi cettte année je reverrai ça l’an prochain.
      Jean-Louis : Qu’est-ce qui coince ? N’y a-t-il pa un manque de confiance pour parler,
      Gaëlle : pas de placement particulier.
      Jean-Louis : Apparamment les enfants ne sont pas protégés pendant le QDN, donc ils ne s’expriment pas.
      Catherine Pattinier : le rituel est très important pour permettre de structurer et de s’exprimer.
      MJ Nauwinck : les 10mn du matin remplacent peut-être le QDN.
      Jean-Louis : le QDN apporte des projets. Avec le " Quoi de Neuf " , on peut dire : " Tu pouvais parler au QDN. Ce n’est plus le moment, il y aura un autre." Le QDN apporte une différence entre « ferme ta G » (l’enfant n’a pas le droit de parler) et vide ton sac (au moment où instutionnellement c’est possible).
  • Emploi du temps :
    • Le matin : moment organisation 5 à 10 mn pour s’installer : métiers, moment pour s’installer. Après on remplit le plan de travail individuel tous ensemble. Après les enfants mettent leurs autres activités au fur et à mesure.
    • fonctionnement plan de travail (Plan de travail : cf photocopie) 2 fois par semaine 1h30 le mardi et le jeudi.
    • contrat individualisé avec fichiers PEMF, fichiers de fabrication personnelle, de la de classe de Denis, petits classeur de français de ma fabrication (en français et en maths).
    • En science on travaille à partir du fichier sciences : chaque jeune explique une exprérience aux autres : fichier sciences et techniques. Je me pose des questions à ce sujet. À revoir l’an prochain
    • Moment beaucoup plus traditionnels.
      Question : On ne peut faire Géo et histoire de manière éclatée avec 3 ou 4 jeunes ?
    • Ateliers : informatique et danse. Avt pièce de théatre on a fait une pièce de théatre. 3 groupes.
    • Correspondance avec la Martinique (Dominique rencontrée au stage TFPI quelques années auparavant)
    • Depuis le retour de la classe de neige les enfants peuvent écrire aux enfants des classes qui y étaient en même temps que nous. Ils peuvent écrire à ceux qu’ils veulent. Il y a eu des retours.
  • Pas de journal scolaire, sauf pendant la classe de neige, où il a été quotidien. Ça ne me dit rien pour le moment de faire un journal. Mais il y a des productions libres : on a fait un petit recueil de texte, on en fait un 2eme que les enfants ont décidé de vendre.
    En production d’écrit : Nous avons eu un projet avec le collège d’écriture de roman policier à 2 classes. Le collège a envoyé une liste des personnages, des caractères (la trame du roman en fait) on a fini, on a tapé les textes au collège, on doit mettre en page et illustrer. Il n’y a pas eu de travail au niveau de l’orthographe (regret). Si j’en refait un, je m’organiserai autrement et sur plus de temps et sans autres projets. nous avons eu trop de projets en même temps. C’est motivant mais éreintant.
  • Nous avons des ceintures de comportement. J’en suis satisfaite. Les enfants se fixent des objecitfs ; Ils y sont très accrochés.
    faut réfléchir aux ceintures de comportement et aux compétences, celles que j’ai actuellement ne me satisfont pas entirèement, elles doivent évoluer.
  • Les devoirs : peu, le jeudi soir.
    Depuis peu je leur demande de lire un livre.
  • La classe de découverte.
    14 jours à la neige en Savoie dont deux jours de voyage. L’emploi du temps était pas mal mais c’était très intense. La deuxième semaine, Gaelle a annulé une actyivité car les enfants étaient très fatigués. On est resté au chalet deux jours. Cela a fait du bien aux enfants.
    • J’ai eu un problème avec un gamin malade. Le médecin est venu une fois, mais pas d’antibiotique donné. Le samedi après-midi, l’animateur qui était avec a fait une petite sortie autour du chalet et l’enfant a fait comme un malaise. Le médécin qui était venu le mardi a refusé de venir le samedi. Le dimanche la fièvre est remontée et pendant le voyage le lundi cela allait, mais dans le car l’enfant a commecné à délirer et il s’est fait pipi dessus. Le médecin qui l’a vu au retour a dit que ce n’était pas possible de l’avoir laissé dans cet état là. Gaelle a eu très peur par rapport à tout cela.
    • Marie-Jo Francomme demande ce qu’a dit le directeur du chalet.
    • Gaelle ne l’avait pas prévenu.
    • Il aurait agi tout de suite.
    • Patrick C. rappelle qu’en garde-fous il faut prévenir le directeur du centre qui est supposé être formé et qui connait les alentours et est habitué à gérer les classes de découverte.
    • Jean-Louis parle d’une brochure sur les classes de découverte coopérative, on avait travaillé avec la MAE et l’OCCE pour faire ce classeur. C’est vrai que Gaelle pense qu’on devrait avoir une animation pédagogique sur la classe de découverte.

Il faudrait faire un guide gardes-fous pour les départs en classe de découverte.

2.Les devoirs :

C’est souvent lié au regard des autres (famille, collègues...).

  • En fin de cycle III, on peut commencer à en donner car il faut tout de même préparer les enfants à l’entrée au collège.
  • Gaëlle donne des devoirs à faire le soir.
  • Jean-Louis précise que c’est du travail à faire. Quand il était petit il avait un cahier du jour et un cahier du soir.
  • Dans la classe de Marie-Jo Francomme, les enfants prennent un livre qu’ils doivent présenter à un petit groupe lors d’ateliers. C’est une classe de CE1/CE2. Ils présentent le livre en en faisant un petit résumé. Ils lisent des Jmag ou des petits livres.
    On se réunit avec les CE2 pour corriger les opérations ou les phrases à consignes à faire. C’est un moment de travail en commun. On travaille la grammaire à ce moment-là et on note toutes les phrases et mettre le tout dans le cahier de français. C’est un garde-fou. C’est pour être tranquille avec les parents.
    Les CE1 ont des mots à chercher avec des sons.
  • Patrick C. précise que les devoirs accentuent souvent les inégalités sociales.
  • Alain : Il y a des familles qui n’ont pas internet à la maison et on ne peut pas empêcher les enfants de faire des recherches avec leurs parents sur Internet, pendant que d’autres vont chercher dans des livres ou d’autres n’auront rien.
  • Il y a d’autres familles qui elles font travailler les enfants à l’avance par rapport au programme.
  • Patrick C : Donner des devoirs, c’est une façon de rassurer les familles et avoir "la paix soclaire".
  • Jean-Louis : Mais il faut surtout ouvrir le dialgue avec les familles pour faire le point avec eux pour discuter sur des choses précises sur le travail de l’enfant. Il y a une inquiétude des parents dont on ne peut pas faire abstraction.
  • En cycle III, il y a un autre problème car il y a ensuite l’entrée en 6ème.
  • Patrick C. rappelle que lui dans sa classe, ne donnait pas de devoirs, mais si des enfants vulaient faire des fiches et bien ils en faisaient, mais il ne corrigeait pas ces fiches.
  • Jean Louis : Ce sont des fiches d’entraînement. Donc je ne corrigeais pas. Par contre en classe, je pouvais corriger et aider les enfants sur ce mêmes fiches. Ce que je corrigeais, c’étaient les fiches test, qui elles ne sortaient pas de la classe.

3. En conclusion de la journée

La réunion a paru intéressante à plein d’égards.

  • Le débat a été riche
  • nous proposons de nous réunir plusieurs fois dans l’année entre les GD60 et GD80 (une fois par trimestre ?) sur un lieu à peu près central (La classe de Gaëlle ?).
  • Proposition d’organiser un stage commun aus 2 départements l’année prochaine. voir l’organisation, le thème.
  • Jean-Louis propose de travailler sur les garde-fous par groupes de travail :
    • Élaguer le travail à partir des anciens garde-fous du GD60 ;
    • voir quels groupes de travail mettre en place.

4. Prochaine Réunion du GD80

Le Samedi 28 juin 2003

Repas coopératif avec Barbecue si beau temps ;)

L’ordre du jour :

  • Bilan de l’année,
  • projets
  • date de première réunion 2003-2004

Chez :
Véronique et Patrick
67, rue René Boileau
80090 Amiens

Messages

  • Un petit coucou d’une GD 27 à une ex-GD27 :
    je suis tombée par hasard sur votre site et quelle surprise !
    comment vas-tu Véro ? bises à tout le monde chez toi.
    rozenn