Accueil > Humour > Quelques perles du bac 2001 (toutes matières)

Quelques perles du bac 2001 (toutes matières)

mercredi 9 juillet 2003

- Castor a pris le pouvoir grâce à une guérilla urbaine dans les
campagnes.
- Comme souvent, le peuple s’en est pris à un bouc et mystère.
- D’après le calendrier hébraïque, on est en 5757 après Jésus-Christ.
- En 1934, Citroën révolutionne la construction automobile en sortant la traction à vent.
- En 2020, il n’y aura plus assez d’argent pour les retraites à cause
des vieux qui refusent de mourir.
- II fut condamné après un procès en bonnet de forme.
- L’hippopotamus est le siège du système neurovégétatif.
- L’indice de fécondité doit être égal à deux pour assurer le
renouvellement des générations parce qu’il faut être deux pour faire un
enfant.
On peut s’y mettre à trois ou quatre mais deux suffisent.
- La datation au carbone 14 permet de savoir si quelqu’un est mort à la
guerre.
- La force de Coriolis provoque des cyclones dans les lavabos.
- La terre rote sur elle-même.
- Le cerveau à des capacités tellement étonnantes qu’aujourd’hui
pratiquement tout le monde en à un.
- Le cerveau à deux hémisphères, l’un pour surveiller l’autre.
- Le chèvre est un fromage fait avec du lait de brebis.
- Le gouvernement de Vichy siégeait à Bordeaux.
- Le mètre est la dix-millionième partie du quart du méridien terrestre,
pour que ça tombe juste on a arrondi la terre.
- Le Tsar a perdu le pouvoir malgré les occases.
- Le Vietnam est la capitale du Liban.
- Les Allemands nous ont attaqués en traversant les Pyrénées à Grenoble.

- Les continents dérivent, peinards.
- Les escargots sont homosexuels.
- Les Français sont de plus en plus intéressés par leur arbre
gynécologique.
- Les passagers de première classe ont moins d’accident que les
passagers de deuxième classe.
- Les végétaux fixent l’oxygène grâce aux globules verts.
- Lénine et Stallone.
- Napoléon III était le neveu de son grand-père.
- Privé de frites, Parmentier inventa la pomme de terre.
- Quand il voit, l’oeil ne sait pas ce qu’il voit.
II envoie une photo au cerveau qui lui explique.
- Un collectionneur de timbres est un pédophile.
- Un litre d’eau à 20°, plus un litre d’eau à 20°, égalent deux litres
d’eau à 40°.
- Un prévenu est quelqu’un qu’on a mis au courant.
- Un ver solitaire est un ver qui vit tout seul à la campagne.

Messages

  • Bonjour,
    animateur de théâtre et ancien militant ICEM de l’Oise, je retrouve le site ce matin, et je tombe sur cet article.
    Mais je suis plutôt mal à l’aise devant cette forme d’humour. Est-ce à nous, militants pédagogiques, de rire des fautes, erreurs et bourdes des élèves ? Ou des enseignants qui les auraient conduit là ? Que nous montreraient ces "perles" ? Que les élèves ont mal compris, ou ont mal exprimé certaines notions... Oui, et alors ? L’humour, on en a déjà donné des multiples défintions et limites. Moi j’aimerais juste qu’on pense au but, au projet de ces collections de perles... Quel sens cela a-t-il ? Ririons nous devant l’élève qui a fait telle ou telle erreur ? Sûrment pas, mais... dans son dos ? Est-il défenfable d’utiliser ainsi une citation issue d’un texte qui n’est pas destiné à être rendu public ?
    JF Martel
    jf.martel@free.fr

    • Ce serait en effet intéressant de réfléchir à l’humour, aux collections de perles en effet, aux limites, qu’on se doit ou pas, de franchir.
      Le rire n’apporte-t-il pas un soulagement par rapport à un mal être ?
      Est-il forcément "méchant" "mesquin" ?

      Sont-ce les enseignants qui les ont conduit à ces erreurs ?
      Si oui, sommes-nous en droit de nous moquer d’eux et de leur pédagogie ?

      Peut-on rire de tout, avec tout le monde ou pas ? (Desproges en a déjà parlé il me semble).

      Y a-t-il malignité dans ces perles ? Je ne sais pas, mais il nous faut réfléchir au contenu de cette rubrique.

      En tout cas merci pour ta contribution. Souhaitons qu’elle fasse avancer le débat.

      N’hésite pas à nous en envoyer d’autres.

      Coopérativement

    • Ce serait en effet intéressant de réfléchir à l’humour, aux collections de perles en effet, aux limites, qu’on se doit ou pas, de franchir.
      Le rire n’apporte-t-il pas un soulagement par rapport à un mal être ?
      Est-il forcément "méchant" "mesquin" ?

      Sont-ce les enseignants qui les ont conduit à ces erreurs ?
      Si oui, sommes-nous en droit de nous moquer d’eux et de leur pédagogie ?

      Peut-on rire de tout, avec tout le monde ou pas ? (Desproges en a déjà parlé il me semble).

      Y a-t-il malignité dans ces perles ? Je ne sais pas, mais il nous faut réfléchir au contenu de cette rubrique "perles".

      En tout cas merci pour ta contribution. Souhaitons qu’elle fasse avancer le débat.

      N’hésite pas à nous en envoyer d’autres.

      Coopérativement